VeliXe

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 21 août 2019

La Ferrata de la batterie Clavieres le 21 août 2019

827E0A42-D452-40E4-B109-B42381C9F6DA.jpegE67A87D7-F42C-4064-8BEC-E0E15D84D8B6.jpeg5F096E87-90FC-46AC-8C27-34A902020FB6.jpeg...Ferrata des trois amis. Comme on ne connaissait pas, normal elle est toute récente, alors on y va. C’est une magnifique ferrata avec un câble revêtu, de nombreuses prises et sur une pierre bien rugueuse. Quatre morceaux de ferrata et le reste en sentier jusqu’à la batterie Alta. Nous avons choisi la descente en forêt vers la ville. Descente parfois glissante où les bâtons sont appréciés. Trois heures de plaisir. Fx

mardi 20 août 2019

La Cayolle et la suite le 20 août 2019

7CDABFA0-169C-496A-95FC-B89F773BE52C.jpeg9224B4B6-BB9E-4650-A015-B1ED6A55D76F.jpeg .En solitaire donc je fais ce que je veux. Je décide de monter le col de la Cayolle. Puis je redescends jusqu’au refuge Bayasse, un établissement de qualité loin d’etre un refuge. J’y passe une heure agréable en terrasse, surtout pour le lieu. J’attaque le fameux sentier qui me conduira à Restefond. Il tournicote, monte et surtout il est rempli de pierre rondes. Un motocycliste avec une puissant Yamaha est en panne, il a éclaté sa boîte et badigeonné d’huile le sentier. Nous essayons de ranger sa moto, mais qu’elle est lourde. Un peu plus haut j’informe son ami impatient de le voir venir. Ouf ce sentier est fini. L’incident de la moto m’a fatigué et retardé. Je n’irai pas au sommet de la Bonette que je connais bien. Que de la descente, chic alors. Le temps change doucement, les orages sont probables en fin d’après midi. C’est vers 16h, alors que savoure mon Perrier, qu’il éclate sans conviction. Magnifique rando de plus de 5h. Quant au sentier de traverse je n’ai guère envie de le reprendre ou peut-être à la descente car j’ai une petite idée. Fx

dimanche 18 août 2019

Le Chaberton le 18 août 2019

38F499B8-159B-4D9F-899E-16B2DBCD25B9.jpegQuand une escouade de marcheurs expérimentés dégourdissent un ancien ils vont au Chaberton en moins de trois heures...98645483-CC51-4007-8AD8-252241252A61.jpeg

samedi 17 août 2019

La Clarée change de lit le 17 août 2019

807D717A-D0A7-45DB-B508-ED9D38D07DA9.jpegEt Fx dans la Clarée

vendredi 9 août 2019

À travers les forts et les refuges italiens le 9 août 2019

B5111B30-E103-43DE-9D27-C55AF1E1481A.png....Et en bonne compagnie. De la polenta et des pâtes comme vous ne pouvez pas connaître. 60km, dénivelé 1700m consommation de 500Wh à 700Wh sous un soleil de rêve.

mardi 6 août 2019

Chambre des Ans, Pousterle, les Têtes le 6 août 2019

E5E24880-596D-4EF5-9DEC-B47590FE0DF1.jpegBalade en vélo et en solitaire, pas tout à fait, car la forêt à cette période est très fréquentée. Voilà une balade à faire en automne. Attention au débardage de bois. Soyez vigilants, se perdre est facile, de nombreux sentiers de toutes sortes ont été créés. Fx Dénivelé 1000m

lundi 5 août 2019

Le col de Fenestrelle le 5 août 2019

BC7EC6B5-DCD8-4606-88CC-B8FD34F2D496.jpegEt bien d’autres

samedi 3 août 2019

Le Pic du Mas de la Grave 3020m le 3 août 2019

484ECAE1-4352-435B-9FC1-AF9CC7A3A921.jpegA32AC8B2-2464-437F-9252-4326461E2679.jpeg .Encore une belle rando de trois amis.

lundi 22 juillet 2019

Le col Sommeiller 3018m le 22 juillet 2019

7DB9DA56-CFC1-455C-828D-F091D66E78E2.jpeg0F53163A-7DFA-4DF6-92FC-04FBD4E942F4.jpegEncore une sortie VTT VAE qui se mérite. Distance de 50km sur le bon sentier Decauville puis une route non revêtue, poussiéreuse et de plus en plus cahoteuse. Heureusement qu’un arrêt au refuge Scarfioti à l’aller pour un pti café et au retour pour la polenta requinque le cycliste. Là-haut c’est toujours aussi féerique. FX

vendredi 12 juillet 2019

Le col de Fenestrelle, les crêtes le 12 juillet 2019

82743F38-DE64-422E-B1B5-746E743F860C.jpeg....Au départ de Suse 500m, le col de Fenestrelle 2178m, puis le point haut des Crêtes 2774m et enfin la descente vers Frais et les pâtes du restaurant. Dénivelé 2400m et 53km temps 6h. Trois amis pédaleurs économes en énergie moins de 800Wh, et montée jusqu’au col de Fenestrelle avec 500Wh. Il s’agit d’une sortie qui se mérite, surtout le long passage des crêtes.Fx

mercredi 10 juillet 2019

VAE promenade en Briançonnais le 10 juillet 2019

2F7650C4-B7B7-44EF-9B39-3F6C82E252AA.jpegAvec un déjeuner aux petits oignons et en charmante compagnie. Dénivelé 1700m et 75km sous un soleil un peu trop chaud. Électricité consommée sans modération 700Wh.

mardi 9 juillet 2019

Vers le rocher Barabas

B2353D69-40DA-4169-BB66-EDED0F6E1AA7.jpegRando de neuf amis, les vieux de la vieille. Dommage l’orage tout proche nous a contrarié, les pâtes de Georges nous ont réconfortés. Fx

vendredi 5 juillet 2019

Les trois cols le 5 juin 2019

C89A5B3E-9666-428F-9F6F-1C8968D7DB54.jpeg..f.Bis repetita mais cette fois avec mon ami Michel. L’Izoard de Briançon, le col Agnel 2744m, et encore l’Izoard au retour tout ça de St Chaffrey. Dénivelé 3930m, 130km et 8h30 avec une moins grande consommation d’energie 1300Wh, grâce à une meilleure gestion.

jeudi 4 juillet 2019

Les Quatre Dents au départ des Granges le 4 juillet 2019

 C0F65C3E-30EA-4C2F-9265-AD5F975C1229.jpegRando pédestre des cinq amis. Dénivelé 560m 11km en 4h40

mardi 25 juin 2019

Dans la forêt des Quatre Dents le 25 juin 2019

073AAF47-4DD8-4493-B26E-F541982AF37E.jpeg...En solo avec VeliXe

lundi 24 juin 2019

Mautino et le reste le 24 juin 2019

E99E9A80-5BA9-4B2B-A74F-025B983F9962.jpegRando des forts, crêtes et lacs.

dimanche 23 juin 2019

La batterie des chamois sans chamois le 23 juin2019

53395BFB-29B3-4172-AF53-8B99CF5DDB84.jpegSortie familiale et bien agréable.

mercredi 19 juin 2019

Autour du Galibier le 19 juin 2019

D37BC68F-E56A-4EE6-B06E-60EACF236536.jpeg8A54A45D-455C-4204-AEC2-35DB24D24272.jpeg6DB9F221-A059-421E-8082-A3901BA43CA0.jpeg97FD254A-8E4E-4B23-A7EA-A44074D300BA.jpeg .Encore une belle et grande sortie VTTE en excellente compagnie. 4 grands cols, dénivelé 3675m et 132km 1400Wh. Une belle grande journée se prépare. Avant 8h je fonce déjà vers le Lautaret. Mon lieu de RDV du jour. Je suis en avance car j’aime déguster mon café tranquillement. Ce café je n’aurai pas de mal à le digérer, il ne me brûlera pas les lèvres non plus. Le perco du premier jus donne rarement un bon résultat. Bien que celui de mon ami ne lui semblera pas meilleur quelques minutes plus tard. La tarte aux myrtilles à 10€ se digère mal. Bref nous partons vers le premier os de la journée « Monsieur Le Galibier ». Pas de vent, une température fraîche, une rigolade. Ce haut lieu est rempli de motos aux motocyclistes bardés de cuir. Les rares vélos arrivent doucement, ils seront de plus en plus nombreux au fur et à mesure des heures suivantes. Avant la descente je mets toutes mes couches ainsi que les lunettes et gants fourrés. Mon acolyte photographie. Comme je descends doucement il me retrouvera au détour d’une vache sur un rond point de Valloire. Je retrouve le bar restaurant sympa déjà repéré lors d’une précédente sortie. Je négocie la recharge de nos batteries pendant notre AR du télégraphe. Une seule nous suffit pour ce petit col. Un autre petit café à peine meilleur mais avec l’accueil sympa il semble bon. Cette bosse qui conduit au sommet du col du Télégraphe et qui servira d’arrivée à l’étape du tour sous peu, me semble toujours interminable. Les panneaux sont installés, le lieu décoré et les cyclistes le squattent et se photographient. La descente est roulante, large, encombrée de motos, vélos et automobilistes en avance sur le grand jour. Sur le pont de l’Arc on se prépare pour le retour. Il nous reste 2100m de dénivelé jusqu’au Galibier. La montée du col du Télégraphe est vraiment facile, mon compagnon se sent des ailes et fonce sans m’attendre. Dans ma prochaine vie je souhaite qu’il soit plus vieux que moi afin que je puisse me venger. Comme les autres au col on apprécié le lieu. Et l’on se laisse glisser jusqu’au restaurant du jour. Dès la fin du repas nos batteries seront rechargées. Sauf que moi juste avant de repartir je pousse un cri violent, une crampe, oh la garce, je me tors comme je peux, ouf j’ai réussi à l’enrayer. Les clients effarés me donnent des conseils. C’est rare que ça m’arrive, je me connais, je prends un cachet de Sporténine, continue à m’abreuver d’eau. Moins de 15 mn plus tard l’équipage démarre. En ce qui me concerne je mouline et ne force pas. Enfin pour monter il faudra quand même soutenir l’allure. Un autre cachet une demie heure plus tard, un arrêt fromage, et voilà le col au dessus de ma tête. Sans coup férir j’évite le tunnel et me voila au sommet du Galibier où je retrouve mon véloce ami. Je descends prudemment, c’est le moment le plus dangereux pour une crampe subite. Je me félicite d’avoir dosé mon effort aux petits oignons. Pour finir le vent de face se renforce et m’oblige à baisser la tête et pédalier fort pendant les dix derniers Km. Fx

mardi 18 juin 2019

Le Granon encore et toujours le 18 juin 2019

BA6F614B-775A-4D4C-826D-5FDA94629F32.jpeg..00F9FE06-F449-4784-A1E3-FAB14B3F0CE1.jpeg...Une montée pas encore assez speed. Je voudrais descendre en dessous des 30mn, c’est encore manqué pour cette fois. Fx

mercredi 12 juin 2019

Le col Agnel 2744m et l’Izoard le 12 juin 2019

FC3485DF-BBE2-417F-ABDD-7E9A6B32E926.jpeg2BC43D37-9B6C-418A-80D6-CA25D30AC2BF.jpegUne sortie immanquable.

- page 2 de 21 -