GIANT VTT VAEVeliXe est arrivé en Mars 2015

Il s'agit d'un vélo VTT à assistance électrique dit VAE doté d'une batterie de 500Wh De marque Giant 2015, série E, double suspension, freins à huile et à disques, roues de 27,5 pouces. Le moteur est central et comme la réglementation l'exige il assiste le pédalage jusqu'à 25kmh seulement. Une seule chaîne pour le moteur et le pédaleur entraîne la roue arrière. Un unique  plateau de 38 dents et une multitude de roues libres complètent l'entraînement. Le moteur possède 3 puissances d'assistances proportionnelles à l'effort du pédaleur. De nombreux "plus" techniques l'équipent, comme les réglages de suspensions, de la selle avec commande au guidon. L'équipement électronique est succinct. Le "compteur" ce serait excessif de l'appeler ordinateur de bord,  indique la vitesse instantanée, la vitesse moyenne, le kilométrage du jour ainsi que le cumul. Au cours de l'été 2014 j'ai loué, emprunté, volé, (ça ce n'est pas vrai) 6 modèles de VTT VAE puis cet automne et cet hiver j'en ai loué un pour cette longue durée. J'ai monté plus de 40 fois des cols, dont certains connus comme l'Izoard, le Granon, fait de nombreuses sorties sur des sentiers ex militaires, DFCI, forestiers. Je reconnais ne pas être un vrai et pur VTTiste et me contente de sentiers acceptables pour mon âge et ma compétence. 

Que penser de ce genre de vélo? Que du bien. En effet le vélo est l'un des sports les plus durs. Une assistance est la bienvenue surtout dans nos régions de montagnes. Les seniors seront ravis et retrouveront une certaine pêche. Le vélo VAE de ville est lui aussi appelé à un grand avenir mais toutefois il est bien différent d'utilisation. Le système à moteur central semble le mieux adapté et est le plus performant.  La limitation de l'assistance à 25kmh, vitesse légèrement trop basse, va limiter le développement de l'utilisation routière en plaines et en vallées. En montagne et VTT ce n'est pas ou peu gênant. Tout juste déroutant au début. Certains modèles sont équipés de 4 à 5 puissances d'assistances, pour quoi faire? 3 suffisent. Comment commencer?  Par la location compter de 35 à 50€ la journée. Préférez la demi journée car la batterie ne dure pas la journée, le bonhomme non plus. Une bonne condition physique est indispensable, une modestie nécessaire. En effet il s'agit d'une assistance ne l'oublions pas et l'assistance est proportionnelle à l'effort fourni. Si le pédaleur a un coup de buis, le moteur est sans pitié et diminue son effort lui aussi. J'vous dis pas la suite. La question posée est souvent la même: combien peut on faire de km avec la batterie? J'ai envie de répondre et avec vos jambes combien pouvez vous en faire? Avec ce nouveau modèle VTT VAE équipé d'une batterie de 500Wh, je peux faire sur route 100km avec 2000m de dénivelé en guère plus de 4h, arrêts non compris. Mais également seulement 30km et 800m de dénivelé en 2h en vrai VTT. Dans le deux cas j'aurai consommé toute mon énergie de la journée et celles d'un ou des deux jours suivants.

Les vélos équipés de batteries de 400Wh satisferont les loueurs de vacances et occasionnels. Avec un peu d'entraînement une 500Wh sera vite recherchée. À quand une 600Wh avec un poids en baisse? La batterie est une masse encore excessive.

Je pense à une évolution du poids de la batterie et du poids du vélo. En effet pour les poids moyens ou normaux, en utilisation VTT léger il est possible de faire des vélos moins lourds. Les VTT actuels sont souvent faits pour une charge totale de 120 à 130kg lorsque 100kg seraient suffisants. Quant à la recharge au freinage, avec un système indépendant du moteur, pourquoi ne pas l'installer dans la roue avant, elle s'avère nécessaire et pourrait récupérer de 10 à 20% d'énergie. Dans ce cas une batterie de 400Wh serait suffisante.

Un ordinateur de bord n'est plus un gadget en outre l'altimètre est indispensable en montagne. 

Le temps de charge de la batterie est supérieur à celui indiqué. La charge moyenne est 1,4W  à la minute. Attention aux accus insuffisamment chargées, la frustration est parfois grande.

Pensez à un bon équipement de sécurité et de confort. Dans le sac à dos, outre le casque et les gants, il faut de quoi se sustenter mais aussi des vêtements pour se protéger du froid, du soleil et de la pluie. Les orages en montagne se terminent souvent par une température basse, parfois très basse en altitude. Passe montagne, tour de cou, 2ème paire de gants, lunettes masque, ainsi qu'un vêtement imperméable, ne quittent pas mon sac.

Pensez aussi à un éclairage, en montagne les tunnels sont nombreux, un feu arrière toujours allumé n'est pas inutile.

Un anti-vol doit faire partie du sac et être posé chaque fois que nécessaire. Une panne est toujours possible et laisser le vélo sur place non attaché est un grand risque.

La recharge de la batterie peut se faire en route. Dans ce cas il faut emporter le chargeur. Certains restaurants ou bars acceptent d'emblée, je pense au Napoléon proche de l'Izoard, d'autres avec une grimace, d'autres nous envoient paître. Pensez-y la recharge est très lente, moins de 100w par heure. En expliquant que le coût de recharge d'une 500Wh, soit un demi kWh facturé 22 centimes et que la recharge est partielle on convainc plus facilement. Et roulez maintenant. Fx